Fédération internationale des droits de l’homme

Avec la plateforme #FORFREEDOM, LIMITE a inventé le « don de viralisation » : l’internaute peut offrir à l’ONG, sous la forme de hashtags, une réserve de pouvoirs de démultiplication sur les réseaux sociaux et amplifier ainsi ses campagnes d’interpellation des grands de ce monde. Depuis le lancement le 27 mars 2014, 20 freedom défenseurs ont été libérés.

La campagne repose sur le concept créatif du hashtag qui libère (échelle, chaine humaine, pied de biche pour écarter les barreaux, etc.), décliné pour le moment en 4 langues (français, anglais, espagnol et arabe) et sur une plateforme en ligne (mise au point avec AvecNous), qui agrège tous types de réseaux sociaux et dont l’originalité est de permettre à l’internaute de choisir, en un scroll, les défenseurs des droits de l’homme en prison qu’il veut aider, les chefs d’Etat qu’il veut interpeler, le nombre de hashtags qu’il offre à la FIDH et le réseau social sur lequel il préfère apporter son soutien (Facebook , Twitter, Pinterest, etc.).

Capture_décran_031716_055233_PM

Un dispositif créatif et social média totalement adapté à l’organisation décentralisée de la FIDH, qui agit depuis 90 ans dans 170 pays à travers les ligues des Droits de l’Homme : chaque campagne portée par une Ligue, quelque soit le pays, vient alimenter l’ensemble des campagnes menées au même moment sur les cinq continents, constituant progressivement un réservoir de « cyber-défenseurs » qui apportent à l’ONG leur pouvoir de viralisation. Les visuels sont aisément customisables au niveau local, et fonctionnent dans toutes les langues et sur tous les réseaux.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone