Agence de la Biomédecine

biomedecine

Sensibiliser les Français au don d’ovocytes et de spermatozoïdes pour augmenter le nombre de donneurs

Depuis 2014, LIMITE, en duo avec Burson-Marsteller i&e, accompagne l’Agence de la biomédecine dans ses campagnes de sensibilisation et de recrutement de nouveaux donneurs.

En rupture avec les campagnes précédentes qui mettaient en scène le couple receveur (« Vous pouvez donnez le bonheur d’être parents »), ce nouveau dispositif de communication valorise davantage le donneur et son acte de don, grâce à la nouvelle signature « donneur de bonheur ». Le donneur voit reconnu son statut d’acteur clé du don de gamètes et acquiert, au-delà des bénéfices de son acte pour des personnes infertiles, une image éminemment sympathique et enviable.

affiches_biomedecine

Les campagnes 2014 et 2015 se sont déployées en affichage (annonces presse, diffusion auprès des professionnels de santé) à travers 2 visuels assimilant la cellule reproductrice à un cadeau précieux, puis en radio à travers 3 spots radio.

Spot 1Spot 2Spot 3

Les campagnes s’appuient en parallèle sur le site http://donneurdebonheur.agence-biomedecine.fr/ afin d’accompagner le processus de réflexion des internautes et le transformer en acte de don.

À travers la e-conversion, les visiteurs et les néophytes attirés par le dispositif de campagne (publicité, relations médias, génération de trafic web) sont transformés en prospects qualifiés prêts à passer à l’action, par l’apport d’une information progressive et attrayante respectant leur autonomie de décision.

La campagne 2016, qui aura lieu au mois de mai, s’appuiera sur 2 films d’animation autour de la notion de cadeau et sur une nouvelle diffusion radio.

Depuis 2014, le site « donneurs de bonheur » a permis de :
  • Faire venir 130 000 internautes
  • Faire faire l’expérience à 30 000 personnes
  • Recueillir 7 000 contacts qualifiés

Dans le même temps, le dispositif de communication (publicité + relations presse) a permis de multiplier par 2 le nombre de demandes d’information et le nombre de passage à l’acte.

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone