L’Agence de la biomédecine de nouveau en campagne avec LIMITE et Burson Marsteller I&E

Lancée en 2014 en radio, en presse et sur Internet, la saga créative des « donneurs de bonheur », destinée à sensibiliser et à inciter au don d’ovocytes et de spermatozoïdes en France, s’enrichit cette année de 2 films d’animation web et d’un 4e spot radio soulignant l’ouverture du don aux nullipares.

La campagne, qui sera diffusée du 17 mai au 5 juin 2016, est construite autour d’un dispositif plurimédia, avec 4 spots radio et des bannières internet en programmatique, qui renvoient vers un module de conversion en ligne. Ce dernier permet à chaque internaute, après avoir répondu à un questionnaire et volontairement laissé son adresse mail, de recevoir une série de courriers dématérialisés l’informant progressivement, en fonction de son genre et plus largement de son profil, sur tous les aspects de ce don intime, encore mal connu et fruit d’une décision mûrement réfléchie.

Écoutez les spots radio

 

Cette nouvelle campagne s’appuie également, et pour la première fois, sur deux films d’animation de 25″, réalisés par BAT Collective et produits par Passion Paris : un film est destiné aux femmes, l’autre aux hommes (toujours dans une logique de pertinence créative et d’impact média), avec pour ambition de renouveler l’intérêt des internautes, toucher plus de lieux d’audience, ouvrir à un public plus jeune.

Le pitch est fondé sur une approche énigmatique du cadeau que représente ce don de soi. Avec une qualité particulière : celle de ne pas savoir qui en bénéficiera, puisque le don de gamètes est anonyme et désintéressé. En média, les films sont aussi gérés en programmatique pour une visibilité et un potentiel de passage à l’acte optimaux.

Trois principes directeurs ont guidé leur création : une approche tout en douceur (des décors et des couleurs, de l’atmosphère et du rythme…) ; la véracité des situations, condition sine qua non de la crédibilité ; l’universalité pour ne désigner aucun prototype de donneur et laisser place à l’identification.

Les spots radio s’appuient créativement sur un principe de réalité tout en nuances, tant sur le plan sociétal que sur le plan psychologique, qu’ont systématiquement confirmé les pré-tests menés depuis 3 ans : discrète intimité des conversations, intensité d’un engagement personnel mûri, force de prescription de l’entourage… Ce volet radio est composé d’un spot « spécial femmes » et d’un « spécial hommes » (conversation entre amis intimes), d’un spot mixte (échange au sein d’un couple) et d’un nouveau spot dédié à l’ouverture du don aux personnes n’ayant pas procréé.

La stratégie média originale, conçue avec Media Links, cible non seulement les radios en affinité avec la cible, mais encore plus finement les émissions et créneaux horaires les plus performants.

 

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *